Des Outils au Service des Employeurs
de l’Economie Sociale
Accès adhérent


 

 
Mot de passe oublié ?
*Rubriques accessibles uniquement aux adhérents.





L'économie sociale et solidaire

 Dans le menu déroulement, consultez les rubriques "L'origine" et "Le poids économique"...

.

.

.

L’économie sociale et solidaire désigne une forme d’organisation des entreprises qui ont opté pour un statut particulier qui les distingue des formes « dites classiques ». Leur particularité réside dans les valeurs et principes sur lesquels elles se fondent qui sont des principes de liberté, d’égalité et de solidarité.

.

.

Ainsi les structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) regroupent les entreprises sous statut d’associations, de coopératives, de mutuelles et de fondations qui sont des sociétés de personnes et non de capitaux. Cette forme d’organisation a donc des conséquences sur la vision et l’objectif de ces structures par rapport à la société et au marché. Leur statut particulier de société de personnes et non de capitaux participent au développement économique et social, par la création de biens et de services où les bénéfices sont partagés collectivement.

.

.

_______________________________________________________________________________________________________

.

Les fondements

.

Les organisations de l’économie sociale privilégient le service rendu au profit en replaçant l’Homme au cœur de l’économie et de la création de valeur. Fondées sur un principe d’entraide, les entreprises de l’ESS sont fortement ancrées dans leur territoire. Elles s’appuient sur la coopération et la mutualisation de leurs moyens afin de porter leurs projets de société qui concilient objectifs d’intérêt collectif et activités économiques.

.

.

Le principe « d’ancrage territorial » résulte de l’organisation et du fonctionnement interne des structures de l’ESS. Les décisions y sont prises localement et les projets défendus correspondent aux problématiques situées sur le territoire où se trouve la structure. Ainsi les activités économiques créées sont non délocalisables puisqu’elles répondent à un besoin du territoire. La mobilisation des acteurs de terrain, notamment des bénévoles impulse la création de lien social et dynamise la société civile.

.
.
.

Les entreprises de l’économie sociale sont composées de salariés, d’élus et de bénévoles qui ont choisi de diriger la structure de manière collective avec un système de gouvernance démocratique. Les valeurs défendues par ses organisations se retrouvent dans leur fonctionnement interne. C’est-à-dire que les bénéfices sont partagés de manière équitable ou réinvestis dans le projet de société. Leur mode de gestion se distingue des entreprises où les actionnaires perçoivent des dividendes car le capital n’est pas rémunéré.

.

.

.

Une entreprise de l’économie sociale :

.

-         ne recherche pas à être lucrative et répartie de manière équitable les excédents

.

-          a un mode de gestion démocratique

.

-          repose sur le principe de la libre adhésion

.

-          participe à des projets collectifs et solidaires

.

______________________________________________________________________________________________________

.

 Les structures

.

Ces structures interviennent dans de multiples domaines :

.

-     Les associations sont majoritairement présentes dans les secteurs de l’action sociale et culturelle, les activités d’insertions, de solidarités ou sportives.

.

-     Les mutuelles concentrent des activités d’assurances de biens et de personnes, de santé au niveau notamment des régimes de la sécurité sociale ou des complémentaires santés.

.

-      Les coopératives se positionnent fortement dans les secteurs d’activités financiers, bancaires ou artisanaux.

.

-     Les fondations soutiennent des actions dites d’utilité sociale. C’est-à-dire des domaines tels que la recherche, la science ou l’éducation.

.

-     Des entreprises d’un nouveau type se créent. Ce sont des entreprises de l’économie sociale car elles s’inscrivent dans des activités et des valeurs qui sont communes avec celles défendues par l’ESS tels que les services d’aide à domicile ou le commerce équitable par exemple.

.

_________________________________________________________________________________________________________

.___________________

Les missions

.

Les entreprises de l’économie sociale agissent pour des missions qui sont qualifiées d’utilité sociale. Ce sont des missions qui naissent des besoins et contraintes imposées par la société économique et civile actuelle telle que la réflexion autour des luttes contre l’exclusion sociale, le développement durable ou la solidarité par exemple. La création de lien social, le développement des territoires, le développement humain, l’innovation sociale, économique et institutionnelle sont autant de projets qui sont au cœur des fondements de l’ESS. Ces missions, pour être qualifiées d’utilité sociale doivent être menées grâce à une gouvernance démocratique des entreprises, le projet doit primer sur le profit qui peut en résulter, la gestion est désintéressée et l’apport social doit être manifeste.